A propos

A PROPOS

 

Bonjour les Oseurs,

Depuis mon enfance, mes parents et ma famille ont toujours su se porter bienveillant à mon égard. Ainsi j’ai pu grandir dans un cadre confortable où je n’ai manqué de rien. Le modèle de vie inculqué par mes parents était bon. Il m’a conforté dans l’idée qu’il fallait bien travailler à l’école afin d’avoir une bonne situation professionnelle. C’est sur cette base que je me suis construit et que j’en suis arrivé là où j’en suis aujourd’hui.

J’ai 28 ans et je suis diplômé d’une école d’ingénieur avec pour spécialités la finance et l’informatique. J’ai travaillé en tant que consultant pour un cabinet de conseil à Paris puis dans une banque à la gestion des risques.

Aujourd’hui j’ai atteint les limites de ce modèle. Bien que je pourrais poursuivre dans cette voie, continuer à bien travailler, évoluer dans la hiérarchie, devenir propriétaire, etc. Ce modèle est celui de beaucoup de personne qui se lèvent tôt pour aller travailler, travaillent dur toute leur vie pour avoir un meilleur salaire et profitent de leur temps libre seulement le week-end.

Si vous êtes à Paris, vous avez de la chance car vous pouvez vite vous rendre compte de ce système : métro, boulot, dodo. Mais quelles sont les joies d’un tel système. Personnellement je n’en voie pas. Où est le temps pour les passions ? Est ce que c’est le soir après voir finit le travail à 19h et avoir fait 50 min de métro ? ou bien le weekend lorsque vous devez réaliser les tâches que vous n’avez pas pu exécuter en semaine ?

Beaucoup me diront que c’est la vie, que c’est comme ça, que l’on doit faire avec, que ça pourrait être pire…

NON !!! Ce n’est pas la vie. C’est celle que vous avez choisi et celle que beaucoup de personne ont choisi avant vous. Celle qui semble être la bonne puisque à la fin du mois on a son salaire et on se sent en sécurité. Mais à quel prix ?

Oui, je souhaite travailler dur pour gagner de l’argent. Mais je ne souhaite pas que celui-ci et le système qui l’accompagne deviennent ma prison.

Aujourd’hui j’ose me lancer pour sortir de ce modèle. J’ose dépendre de mes actes et de mes choix afin d’être libre et heureux, j’ose croire et je parie en moi.

 

Oser Parier est le carnet de qui route qui va me suivre dans mon évolution vers le franchissement des limites auxquelles je suis confronté aujourd’hui et qui doit te permettre, si tu le souhaites, d’atteindre l’indépendance.

 

“Je veux être celui que j’aimerai être et non pas celui que les autres aimeraient que je sois”

                                                                                                                                  P.